HERNIE DISCALE LOMBAIRE

- Une hernie discale  est  une partie du disque intervertébral rompu qui peut comprimer une racine nerveuse. Le nerf comprimé peut engendré  une douleur dite sciatique ou cruralgie en fonction de son trajet sur la cuisse, la jambe et le pied. Cette douleur finit par céder sans chirurgie dans la grande majorité des cas en quelques jours ou quelques mois. Lorsque la douleur ne cède pas ou se complique d'une paralysie, elle peut nécessiter une chirurgie. Dans ce cas, une évaluation par un neurochirurgien est indispensable  Si besoin, une neurochirurgie mini-invasive peut être indiquée. Elle permet une récupération rapide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LOMBALGIE D'Origine discale 

Les disques intervertébraux peuvent source de douleur lombaire en raison d'une inflammation, d'une fissuration, d'un affaissement ou  d'une augmentation de leur mobilité. Une prise en charge chirurgicale peut se décider au terme d'une prise en charge médicale complète. 

STENOSE OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

La diminution de taille du canal lombaire  entraîne progressivement une compression d'un ou plusieurs nerfs . Cette compression entraîne des douleurs lombaires, des douleurs  ou des paralysies dans les jambes, voire des pertes d'urine ou de selles. Un avis neurochirurgical est toujours nécessaire. Dans certains cas, une chirurgie mini-invasive peut être proposée. 

FRACTURE-TASSEMENT VERTEBRAL

Les fractures surviennent le plus souvent après une chute même peu importante en cas de fragilité par ostéoporose. En fonction de leur gravité, un corset ou une chirurgie peut être discutés. Dans la majorité des cas, pour les fractures peu complexes avec une perte de hauteur vertébrale et des douleurs persistantes, une chirurgie mini invasive permet de restaurer la hauteur de la vertèbre et de la consolider par une cimentoplastie.

 

 

 

ARTHROPATHIE VERTEBRALE

Les articulations des vertèbres peuvent générer des douleurs . Les causes de ces douleurs peuvent être liées à l'arthrose, à une inflammation de l'articulation en elle même ou un dysfonctionnement  lié à son utilisation en raisons  d'un  trouble de la courbure de votre colonne vertébral, à une mobilité anormale de la vertèbre ou  à une souffrance du disque intervertébral. En cas d'échec du repos, des traitements médicaux, des infiltrations,  de la kinésithérapie, une évaluation neurochirurgicale peut être utile. Dans les cas réfractaires, une thermo-coagulation ou une chirurgie peut permettre de diminuer une partie de ces douleurs. 

 

 

 

KYSTE ARTICULAIRE POSTERIEUR

Le kyste articulaire est une expansion du liquide articulaire et de la capsule de l'articulation. Il se manifeste sous la forme d'une petite boule au dépend de l'articulation. En fonction de l'endroit où il se développe, il peut être responsable de compression des nerfs et générer des douleurs. En cas d'échec des infiltrations ou en cas de paralysie, une chirurgie par voie mini-invasive peut être envisagée.

 

 

 

 

 

 

LE SPONDYLOLISTHESIS

Cela correspond au glissement d'une vertèbre. Il peut être lié à une malformation depuis la naissance, à une fracture de fatigue, à une tumeur  ou au vieillissement de la colonne vertébral. Il peut être non douloureux ou responsable de douleurs lombaires ou des jambes. Lorsque le traitement médical, les infiltrations ou la rééducation sont inefficaces, une chirurgie peut s'envisager pour libérer les nerfs coincés et corriger le mieux possible cette déformation. 

COMPRESSION MEDULLAIRE

La moelle épinière se situe dans la colonne vertébrale, du cou jusqu'à la première vertèbre lombaire. Il s'agit d'une structure neurologie fragile d'environ 1 cm de diamètre au sein de laquelle circulent toutes les informations neurologiques en provenance ou vers nos 4 membres. Une compression de la moelle, dite compression médullaire, entraîne des douleurs, des troubles de la sensibilité, de la motricité ( difficulté à la marche, paraplégie, tétraplégie), des rétentions d'urines. Ces troubles graves peuvent être définitifs si la moelle épinière n'est pas décomprimée par une chirurgie. La chirurgie permet également de faire des prélèvements pour déterminer la nature de l'élément compressif. Secondairement, des traitements complémentaires peuvent être indiqués, par exemple dans le cas de métastases ou de tumeurs vertébrales. 

NEURINOME

Il s'agit d'une tumeur bénigne qui se développe dans l'enveloppe contenant les nerfs rachidiens ou à la sortie du nerf de la colonne vertébral. Il peut entrainer des douleurs , des troubles de la sensibilité ou de la motricité qui peuvent nécessiter une chirurgie. Dans les autres cas, une surveillance régulière est appropriée.

 
TECHNIQUES CHIRURGICALES
CHIRURGIE SANS IMPLANTATION DE DISPOSITIF MEDICAL
Chirurgie classique ouverte 
En chirurgie classique ouverte, la chirurgie est faite de manière sécurisée avec un contrôle radiologique régulier pendant a procédure, une vision sous lunettes spécifiques permettant une vision augmentée micro-chirurgicale en épargnant au maximum les structures musculaires, ligamentaires et articulaires
CHIRURGIE MINI-INVASIVE
La  grande majorité des chirurgies de la colonne thoracique et lombaire est réalisée en chirurgie mini-invasive. L'objectif principal de ce type de chirurgie permet d'épargner les structures musculaires indispensables à votre mobilisation, de réduire le saignement pendant et après la chirurgie, de réduire les douleurs après la chirurgie, de diminuer le temps d'hospitalisation (de 0 à 3 jours  dans le cadre d'une procédure de Récupération Améliorée Après Chirurgie) et enfin  de réduire la taille de la cicatrice pour un bénéfice esthétique. 
CHIRURGIE AVEC IMPLANTATION DE DISPOSITIF MEDICAL
 Il s'agit des ostéosynthèses et arthrodèses  . Elles peuvent être rigides ou dynamiques (vidéo).
Dans ce dernier cas, elles permettent de garder une mobilité sur le niveau vertébral opéré. Elles peuvent être réalisées en chirurgie classique ouverte ou en chirurgie mini- invasive. Plusieurs types de dispositifs différents peuvent être indiqués.
Elles peuvent être réalisées par voie postérieure (par le dos) ou antérieure (par l'abdomen). Dans certains cas, deux chirurgies peuvent être nécessaires par voie antérieure et par voie postérieure.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
THERMOCOAGULATION DES FACETTES ARTICULAIRES PAR RADIOFREQUENCE
La thermocoagulation est un acte technique médical qui se déroule sous anesthésie locale en externe ou après anesthésie générale en ambulatoire. Il consiste à l'aide d'une aiguille positionnée à un endroit précis de vos vertèbres, contrôlé par radiologie, à désensibiliser  par radio-fréquence les rameaux postérieurs des nerfs rachidiens qui donnent la sensibilité douloureuse des articulations des vertèbres . Il permet de diminuer les douleurs lombaires en lien avec une souffrance des articulations vertébrales. Ce geste peut être associé à une infiltration d'anti-inflammatoire sur les articulaires ou en épidural dans le canal rachidien en fonction de votre pathologie.
 
 
 
Dr Hoarau vous proposera au terme de sa consultation une stratégie thérapeutique conforme à votre état de santé. Une chirurgie peut être proposée en fonction de votre état neurologique, de votre état douloureux et de votre parcours de soins. Les bénéfices et risques de chaque chirurgie vous seront expliqués. Dans certains cas , plusieurs consultations peuvent  être nécessaires. 
Arthrodèse rigide mini-invasive
Ostéosynthèse souple mini-invasive
Arthrodèse lombaire latérale
OLIF
Arthrodèse lombaire antérieure
ALIF
Ostéosynthèse facettaire par voie mini-invasive
Arthrodèse rigide classique

Neurochirurgie mini-invasive de la hernie hernie discale lombaire

Stabilisation souple interlamaire
Arthrodèse souple ou semi-rigide par voie ouverte classique
          Sténose lombaire            par voie classique

05 50 90 33 04

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon

© 2023 by Grace Homecare. Proudly created with Wix.com

médical